follow-marialuisa

Maria Luisa

Mon entretien avec Maria était très agréable, nous avons discuté à la terrasse d’un café et partagé des bons plans modes et voyages. Comment présenter cette élégante visionnaire du 1er arrondissement de Paris ? Comme la pionnière des boutiques créateurs puisque sa première boutique a ouvert en 88 ? Ou est-ce Maria la curieuse car aucun créateur de mode ne lui échappe (Margiela, Alaïa, Christopher Kane…)  ou bien l’audacieuse avec la jeune création (Charles Anastase, Undercover, Eley Kishimoto… ) Peut-être la fidèle car elle suit ses créateurs années après années sans douter? Après réflexion, je pense que la définition parfaite serait « éditrice de style ». Après avoir bousculé la rue Cambon et la rue du Mont Thabor en ouvrant ici et là des boutiques femmes, hommes, accessoires, elle ouvre une boutique au 2ème étage du Printemps Haussmann. Son expertise, l’amène à lancer sa propre ligne de PAP. Cet hiver, elle orchestre les pages créateurs des 3 Suisses et projette de relever le défi d’une boutique sur le net.

follow-marialuisa-1

- Comment t'es venue l’idée de créer ta collection?

C’est le fruit de 20 ans d’expérience et une projection vers l’avenir. Une envie d’évoluer et la prise de conscience que Maria Luisa était devenue un label plus qu’une vision perso donc une envie un peu logique de mettre un produit devant ce label.

- Quelles ont été tes inspirations pour la collection hiver ?

Des photos et des tableaux 17e (une femme de pécheur breton avec des petits gilets, des superpositions et un détail de manche…) Et plus concrètement la collection se base sur une histoire de superpositions assez strictes.

- Comment tu définis la femme qui porte du PAP Maria Luisa ?

Elle est très libre et n’est pas une obsédée de mode. En fait, c’est une individuelle qui ne se prend pas la tête. Elle peut être internationale avec l’élégance d’une parisienne et avoir l’âge de ma fille à celui de ma mère.

- Quels sont les détails clés de ta collection ?

Ce sont des pièces funky pas très chères et avec du style. Les proportions semblent simples mais elles sont très pointues. Il y a des poches pour une attitude. J’aime le confort et un vêtement que je puisse transformer du matin au soir. Pourtant, je n’ai pas beaucoup de jeans et pas de baskets. Je ne voulais surtout pas de sportswear car, je suis cool mais pas sportswear.

- Comment as-tu choisi les créateurs pour les 3 Suisses?

Avec Robin, on les a choisis dans la famille des créateurs que l’on soutient depuis longtemps. On aimait l’idée de leur donner une chance et une visibilité mais il fallait une production super réactive.

- As-tu une fashion fixette ?

Oui… Rien qui ne soit serré ou trop sexy! J’aime pouvoir être naturelle et je préfère la suggestion.

- Quels sont tes 3 basics?

Une « indispensable » paire de lunettes, un produit Joëlle Ciocco. Et je ne peux pas vivre sans un magnifique pull noir.

- Quel est ton conseil mode pour cet hiver ?

Je suggère l’achat d’un vêtement longiligne et fitté pour dessiner une silhouette longue.

- Cette saison le nouveau noir, c’est…?

Le bleu marine très foncé à la Céline.

- Quelle est la shoes de la rentrée?

On redescend de quelques centimètres et on revient au pointu.

- Quel est ton remix mode?

J’update le blouson de Rick Owens ou le perf de Balenciaga avec une jupe en maille longue à la place des shorts de l’été dernier.

- Quels sont tes futurs projets modes ?

Je vais améliorer la collection éponyme, m’investir dans le online store et animer l’espace du Printemps. D’autres part, j’ai l’ambition de faire des éditions particulières pour la marque Maria Luisa avec certains stylistes renommés.

- As-tu une food fixette ?

Le bio et le régime Dukan. J’aime les produits hyper naturels donc je mange beaucoup de légumes et de l’huile d’olive.

- Quel est ton prochain coup de fil?

C’est plutôt un mail pour le site afin de solliciter la collaboration des créateurs que j’aime bien.

  • http://SiteWeb Gilles

    Merci ! Bravo et Viva Maria Luisa !! Son oeil et son style si souvent enviés et toujours incomparables et si uniques…